Satay balinais – sate pentul


Satay balinais – sate pentul

Satay balinais – sate pentul

La liste des épices qui compose ce satay est plus longue que celle des satay de Lombok, probablement pour le goût très particulier des balinais et à leurs rites au cours des célébrations et de leurs festivités (mariage et selamatan). Tous les satay possèdent six saveurs: salé, piquant, sucré, amer, aigre et astringent (feuilles de bananier)

500 g de tendons de porc hachés
3 minis oignons hachés
2 gousses d’ail hachées
1 cuillerée à café de sambal olek ou 1/2 cuillerée à café de chile en poudre de qualité
1 cuillerée à café de gingembre haché
1 cuillerée à café de galanga haché
1 tige de citronnelle partie pourpre seulement, sans la première écorce enlevée puis finement hachée
1 cuillerée à café de grains de coriandre
1/2 cuillerée à café de grains de cumin
2 cosses de cardamone
1/2 cuillerée à café de cannelle moulue
1 pincée de noix de muscade râpée
1 cuillerée à table d’eau de tamarin
1 cuillerée à café de sel
1/2 cuillerée à café de sucre de palme
1 cuillerée à  table d’huile d’olive ou d’arachide
Quantité de brochettes kebab nécessaire

  1. Mélanger tous les ingrédients dans un robot culinaire sauf la viande afin d’obtenir une pâte.
  2. Mélanger la viande à la pâte puis pétrir de ses mains afin que tous les ingrédients soient bien mélangés. On peut préparer le mélange à satay une journée à l’avance et le déposer au frigo.
  3. Une heure avant la cuisson, préparer les brochettes en répartissant équitablement la quantité de mélange de viande en formant des saucisses. ou des boulettes. Déposer au frigo une fois le mélange de viande embroché pendant une heure.
  4. Cuire sur un grill pendant 4 à 5 minutes ou jusqu’à ce que les satay deviennent fermes. Huiler les kebab avec une brosse puis cuire encore pendant 2 à 3 minutes. Déposer au four afin de les conserver chauds.
Publicités

À propos de tilopa2

Je prépare de nouveaux plats à l'aide de bons modèles pour ensuite vous proposer une démarche simple et rapide afin de maîtriser une cuisine aux saveurs exotiques et sans difficulté, réussir des plats à la maison ou à l'étranger, tout en découvrant les plus belles voix du chant traditionnel italien. De plus j'étudie le chinois, le khmer, l'allemand et le thaïlandais.

Publié le juillet 19, 2011, dans Viandes et volailles, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :