Archives Mensuelles: mai 2011

Curry d’agneau – gule kambing


Ce délicieux curry peut être préparé longtemps d’avance et conservé plusieurs jours au frigo. Servir avec la sambal goreng ou une autre de son choix!

IngrédientsCurry d'agneau - gule kambing

1 gigot d’agneau de 2,9 kg
500 ml d’eau chaude
1 bâtonnet de cannelle de 5 cm
2 feuilles de combawa ou de laurier ou 10 feuilles de curry
1 tige de citronnelle coupée en 3 tronçons
300 ml de crème de noix de coco
6 minis oignons  coupés finement
4 gousses d’ail écrasées
6 pignons
4 gros chiles rouges sans les graines puis coupés en rondelles
1 cuillerée à table de gingembre laotien ou galanga
1 cuillerée à café de curcuma
2 cuillerées à café de coriandre moulu
2 clous de girofle
1 cuillerée à soupe de javentri (optionnel)
1 cuillerée à table de sel
4 cuillerées à table de purée de tamarin
2 cuillerées à table d’huile d’olive
1 cuillerée à café de feuilles de  cilantro

Préparation

  1. Couper le gigot d’agneau en cubes de 2,5 cm, puis enlever les nerfs et le gras.
  2. Mettre tous les ingrédients dans un mortier ou dans un robot pour en faire une pâte: ail oignons, chiles rouges, coriandre, clous de girofle, curcuma, sel, tamarin. Frire la pâte dans un faitout à feu moyen bas pendant 8 minutes afin qu’elle devienne aromatique.
  3. Incorporer la viande, puis cuire en brassant pendant 2 minutes.
  4. Incorporer l’eau, la cannelle, la citronnelle, les feuilles de combawa et les autres feuilles. Couvrir puis laisser mijoter pendant 40 minutes.
  5. Enlever le couvercle, puis incorporer la crème de noix de coco. Laisser mijoter pendant 25 minutes à feu bas en brassant de temps à autre.
  6. Ajuster l’assaisonnement, puis retirer la citronnelle, la cannelle, les feuilles.

Présentation

Servir avec du riz et la sauce – sambal – préférée. Pour 6 à 10 personnes.

Publicités

Soupe au poulet javanaise – soto ayam jawa


Soupe très nourrissante consommée dans beaucoup de pays de l’Asie du Sud-Est. Pet être accompagné avec du riz lors d’un repas du jour!

Ingrédients

2 petits poulets
5 gousses d’ail
sel et poivre
5 noix pignon
huile d’arachide
110 g de crevettes fraîches nettoyées, sans les veines, puis coupées transversalement
1 pincée de curcuma moulu
1/2 cuillerée de poudre de chiles
1 cuillerée à café de gingembre râpé
1 cuillerée à café de sauce soya claire
950 ml de bouillon de poulet ou de veau ou de légumes
125 g de germes de soya rincées et égouttées
1 oeuf bouilli tranché (optionnel)
1 pomme de terre coupée en cubes puis bouillie mais pas trop (4 minutes), puis frite dans du ghi ou des dumplings coréens congelés et incorporés dans la soupe en ébullition pendant 3 minutes
4 échalotes coupées sur la longueur
1 cuillerée à soupe de coriandre frais  – cilantro
1 lime coupée en quatre
1 oignon d’Asie finement coupé puis doré dans l’huile d’olive

Préparation

  1. Dans un faitout, faire mijoter pendant 20 minutes le poulet avec le sel, 2 gousses d’ail et le poivre. Retirer du feu, puis laisser refroidir.
  2. Préparer la sauce. À l’aide d’un mortier, écraser vigoureusement les pignons et 3 gousses d’ail afin de faire une pâte. Frire cette pâte dans un faitout pendant 1 minute en ajoutant un peu d’huile. Incorporer les crevettes, le curcuma, la poudre de chili, le gingembre , la sauce soya.
  3. Couper le poulet en lamelles en prenant bien soin d’enlever la peau, puis l’ajouter à la sauce. Ajouter 250 ml (1 tasse) de bouillon de poulet, couvrir et laisser mijoter pendant 5 minutes. Ajouter le reste du bouillon (environ 700 ml ou plus), puis laisser mijoter pendant encore 5 minutes. Ajouter du sel au besoin.
  4. Incorporer les germes de soya puis servir aussitôt en présentant une assiette de légumes qui comprend la lime, la pomme de terre, les oignons d’Asie grillés, le coriandre. Utiliser un bol coréen profond afin de garder la soupe très chaude pendant le repas.
  5. Accompagner avec la sambal oelek ou sambal terasi selon la préférence.

Poulet frit de java – ayam goreng jawa


Ce plat convient bien pour souligner un repas pour célébrer un événement important comme un anniversaire ou un congé férié. Il est préférable d’utiliser deux petits poulets au lieu d’un gros, car ces premiers contiennent moins de gras.

Ingrédients

2 petits  poulets coupé en 8 morceaux
Huile pour frire
350 ml de lait de noix de coco
6 minis oignons
1  1/2 cuillerées à café de coriandre moulu
3 noix de cajou ou autre
1 cuillerée à café de racine de curcuma hachée
1 cuillerée à café de citronnelle hachée
sel

Préparation

  1. Faire la pâte en combinant tous les ingrédients avec 3 cuillerées à table de lait de noix de coco.
  2. Dans un faitout, incorporer le reste de noix de coco ainsi que la pâte -bumbu. Mélanger, puis ajouter le poulet Laisser mijoter pendant 50 minutes ou jusqu’à ce que la viande ait absorbé la sauce. Laisser refroidir.
  3. Frire le poulet dans l’huile afin qu’il devienne doré.

Crevettes grillées – udang bakar


Udang Bakar Madu

Image by faniez via Flickr

On peut ajouter des tomates à la sauce et plus de chiles piquants rouges si désiré..

Ingrédients

12 grosses crevettes
3 cuillerées à table de sauce soya légère
3 chiles oiseaux rouges (cabe merah)
2 cuillerées à table de jus de lime
1 cuillerée à table d’huile d’olive
1 cuillerée à café de sucre de palme

Préparation

  1. Mélanger tous les ingrédients sauf les crevettes.
  2. Nettoyer les crevettes puis enlever les veines. Enlever les écailles mais pas la queue. Ouvrir les crevettes en les coupant en 2 transversalement mais pas complètement afin de garder un lien entre les 2 parties. Aplatir les crevettes, puis les incorporer au mélange d’épice pendant 30 minutes.
  3. Griller sur le charcoal pendant 3 à 4 minutes tout en les retournant à 2 reprises et en les badigeonnant.

Présentation

Servir chaud avec du riz

Bill Keller sur le piège de Twitter


Image representing Twitter as depicted in Crun...

Image via CrunchBase

I’m not even sure these new instruments Facebook and Twitter are genuinely “social.” There is something decidedly faux about the camaraderie of Facebook, something illusory about the connectedness of Twitter.

The Twitter Trap   Le piège de Twitter

Poitrine de canard aux épinards – panggang bebek dengan kuah bayem


Pour sauver du temps, il est préférable de préparer la sauce  ou pâte d’assaisonnement à l’avance et la déposer au frigo en attente de préparation du plat.

IngrédientsPoitrine de canard avec épinards - panggang bebek dengan kuah bayem

4 poitrines de canard
Épinards d’eau (kangkung)
Pâte d’assaisonnement : sauce de canard de Bali – sambal bebek  betutu

Préparation

  1. Frire la bumbu (pâte) dans une poêle antiadhésive pendant environ 10 minutes à feu bas. Transférer dans un bol et laisser refroidir.
  2. Faire quelques incisions dans la chair du canard, puis incorporer la marinade et bien mélanger avec la viande. Laisser mariner au frigo pendant une nuit ou 4 à 5 heures.
  3. Pré chauffer le four à 200 C. Enlever la marinade de la viande et mette de côté. Déposer les poitrines de canard sur une grille la peau orientée vers le bas, puis la déposer sur un plateau et ajouter 250 ml d’eau. Bien s’assurer que l’eau ne touchera pas au canard pendant la durée de la cuisson. Cuire pendant 25 minutes ou jusqu’à ce que la viande soit bien cuite.
  4. Dans une poêle, déposer les épinards, la sauce bumbu réservée et 125 ml d’eau froide. Cuire pendant 3 à 4 minutes, puis transférer la sauce sur une assiette de service et y déposer les poitrines de canard coupées en tranches épaisses.

Crème glacée au combava – es krim jeruk puruk


kulto al plato pineapple cake coconut ice cream

Image by scaredy_kat via Flickr

Pour réussir ce délicieux dessert par temps chaud, on peut utiliser du sucre granulé au lieu du sucre de palme si on le désire.

Ingrédients

625  ml de lait
625 ml de crème
230 g de sucre raffiné
6 feuilles de combawa finement hachées
Zeste et jus de 7 limes

Préparation

  1. Verser le lait et la crème dans un grand bol. Ajouter le sucre, puis bien mélangé jusqu’à ce le sucre soit dissout. Transférer le mélange dans un bol et couvrir. Laisser au congélateur pendant 2 heures.
  2. Dans un petit bol, incorporer les ingrédients suivants: zeste, jus et 50 g de sucre. Mélanger pour bien dissoudre le sucre. Déposer au congélateur pendant 2 heures.
  3. Verser les deux  mélanges dans un même bol. Déposer le mélange au congélateur pour 2 heures. Il est possible d’utiliser un bol isotherme et un robot à crème glacée avant de déposer le mélange au congélateur en suivant les instructions du fabricant.

Présentation

Proposer un gâteau aux ananas ou aux bananes pour accompagner de dessert au milieu ou au début du repas.

Riz à la noix de coco – nasi gurih – nasi uduk – nasi kuning


Nasi Uduk & Sate Kerang Ernie

Image by Chandra Marsono via Flickr

Le riz au lait de coco – nasi gurih – est également connu sous le non de nasi uduk et nasi kuning. Il peut être cuit avec du curcuma afin d’y inclure les effets bénéfiques pour la santé. Il est préférable d’utiliser du riz basmati pour obtenir un résultat différent qu’avec un riz parfumé au jasmin.

Ingrédients

500 ml de riz basmati, immergé dans l’eau pendant 1 heure, puis lavé à plusieurs reprises et égoutté
2 cuillerées à table d’huile d’olive
620 ml de lait de noix de coco
1 cuillerée à café de sel noir

Préparation

  1. Chauffer un faitout à température moyenne basse, puis frire le riz pendant 3 minutes.
  2. Incorporer le lait de noix de coco et le sel puis couvrir. Porter à ébullition,  découvrir, puis continuer la cuisson jusqu’à ce tout l’eau aura été absorbé.

Note

On peut cuire le riz à la vapeur douce pour lui donner un meilleur goût en suivant les étapes suivantes:

  1. Réduire le feu, couvrir, puis cuire pendant encore 10 minutes sans le remuer.
  2. Continuer la cuisson à la vapeur.

Gâteau de riz aux bananes – nagasari


Cette collation, omniprésente en Indonésie est vendue dans les rues à l’intérieur de feuilles de bananes. Je préfère utiliser des ramequins pour me simplifier la vie et obtenir d’excellents résultats. On peut cuire les nagasari à la vapeur ou au four dans des moules à gâteaux!

IngrédientsGâteau de riz aux bananes - nagasari

250 g de farine de riz très fine
85 g de farine de mais
500 g de lait de noix de coco
4 cuillerées à table de sucre de palme gula jawainfusé dans 1/2 cuillerée d’eau sur un feu doux pendant 1 minutes
1/8 cuillerée à café de sel
3 bananes mûres mais pas trop

Préparation

  1. Dans un grand bol de 30 cm, mélanger les farines.
  2. Incorporer le lait de noix de coco dans une poêle antiadhésive, puis hausser le feu sans le porter à ébullition. Incorporer le sucre et le sel. Avant que le lait ne bouille, arrêter le feu. Laisser refroidir.
  3. Peler les bananes, puis les couper en 2 transversalement, puis en trois sections chacune.
  4. Incorporer le mélange de lait de coco dans la farine, puis battre énergétiquement afin d’obtenir une pâte lisse. Ensuite, ajouter les bananes.
  5. Graisser des ramequins, puis déposer des tronçons de bananes enrobées du mélange de farine et de lait de coco. Déposer les morceaux dans les ramequins, puis les faire cuire pendant environ 45 minutes de préférence  à la vapeur ou dans un four. Lorsqu’ils sont cuits, les retirer puis les laisser refroidir.

Présentation

Servir à la température de la pièce. Pour 8 à 10 personnes.

Le piège de Twitter


Image representing Twitter as depicted in Crun...

Image via CrunchBase

The Twitter Trap – Le piège de Twitter

Extrait d’un article sur les avantages et les dangers de Facebook et Twitter.

Bill Keller is the executive editor of The New York Times.

I’m not even sure these new instruments are genuinely “social.” There is something decidedly faux about the camaraderie of Facebook, something illusory about the connectedness of Twitter. Eavesdrop on a conversation as it surges through the digital crowd, and more often than not it is reductive and redundant. Following an argument among the Twits is like listening to preschoolers quarreling: You did! Did not! Did too! Did not!

The shortcomings of social media would not bother me awfully if I did not suspect that Facebook friendship and Twitter chatter are displacing real rapport and real conversation, just as Gutenberg’s device displaced remembering. The things we may be unlearning, tweet by tweet — complexity, acuity, patience, wisdom, intimacy — are things that matter.

%d blogueurs aiment cette page :