Rôti de boeuf Sumatra – gulai gajebo


Ce délicieux mets de la cuisine de Padang en Indonésie produit une couleur rouge en raison de la forte présence des chiles rouges.

Ingrédients

1,8 kg de rôti de bœuf
1 cuillerée à café de sel
1 tige de citronnelle coupée en 2 transversalement puis écrasées
3 feuilles de combawa
1/2 cuillerée à table de galanga
2 feuilles de curry (optionnel)
1,2 l de crème de noix de coco
4 échalotes coupées
4 gousses d’ail écrasées et coupées
6 chiles oiseaux rouges (cabe merah) finement hachés
1 cuillerée à café de flocons de chiles
1 cuillerée à café de gingembre frais
2 cuillerées à table de racine de curcuma ou 1 cuillerée à café de curcuma moulu
2 cuillerées à table de jus de tamarin
2 cuillerées à table de lait de noix de coco
2 cuillerées à table d’arachides broyées

Préparation

  1. Déposer la viande dans un faitout, puis ajouter l’eau et le sel. Porter à ébullition et laisser frémir pendant 1 heure. Retirer du feu, laisser refroidir, puis transférer au frigo séparément pendant 1 nuit.
  2. Le lendemain, enlever le gras du bouillon, puis réserver 750 ml de bouillon pour la cuisson. Enlever le gras de la viande et la mettre de côté.
  3. Préparer la pâte en broyant les échalotes, l’ail, les chiles, les flocons de chiles, le gingembre, le curcuma, le tamarin, le lait de noix  de coco, les arachides dans un mortier afin qu’elle devienne lisse.
  4. Dans un faitout, cuire très doucement la pâte afin d’en dégager des arômes. Ajouter le jus de cuisson. Laisser mijoter pendant 5 minutes, ajouter la viande, la citronnelle, les feuilles de combawa, le galanga, les feuilles de curry..
  5. Cuire encore pendant 50 minutes à feu moyen doux. Ajouter la crème de noix de coco, puis laisser cuire encore pendant 30 minutes. Réduire le feu, couvrir et laisser mijoter pendant 30 minutes supplémentaires.

Présentation

Servir avec du riz ou des pommes de terre rôties.

Publicités

À propos de tilopa2

Je prépare de nouveaux plats à l'aide de bons modèles pour ensuite vous proposer une démarche simple et rapide afin de maîtriser une cuisine aux saveurs exotiques et sans difficulté, réussir des plats à la maison ou à l'étranger, tout en découvrant les plus belles voix du chant traditionnel italien. De plus j'étudie le chinois, le khmer, l'allemand et le thaïlandais.

Publié le avril 17, 2011, dans Viandes et volailles, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :