Omelette croustillante – telur dadar padang


Ce plat de la cuisine de la ville de Padang ressemble à un gâteau. Sa confection est réalisée à partir la chair fraîche de la noix de coco ou de pommes de terre râpées. Je préfère ajouter la sambal oelek ou des flocons de chiles de haute qualité comme ceux que j’en trouve dans les épiceries coréennes.

Omelette croustillante - telur dadar padang

Ingrédients

6 oeufs de cannes ou d’autres volailles
2 oignons d’Asie finement hachés
2 gousses d’ail
1 cuillerée à café de sambal oelek OU 1/2 cuillerée à café de poudre ou de flocons de chiles OU 1/2 long chile rouge tranché sur le long en lamelles de 1/4 cm
1 tasse de chair de noix de coco haché ou de pommes de terre douces ou sucrées
1/2 cuillerée à café de sel
1 cuillerée à table de lait ou d’eau froide
2 cuillerées à table d’huile d’arachide

Préparation

  1. Mélanger ensemble dans un saladier tous les ingrédients sauf l’huile et les oeufs. Incorporer les oeufs, puis brasser énergiquement plus longtemps que dans le cas d’une omelette avec des oeufs de poules.
  2. Chauffer une poêle antiadhésive d’environ 30 cm et cuire les deux côtés pendant environ 3 minutes chacun. Faire attention de la retourner sans briser l’omelette. J’utilise une large plaque à crêpes pour mieux réussir car l’instrument permet de renverser le mélanger presque cuit sans le casser.

Présentation

Servir froid ou chaud en découpant le plat comme dans le cas d’un gâteau. Pour 4 personnes.

Note

On peut aussi utiliser  le four en utilisant un moule à gâteau préalablement graissé avec du beurre ou du ghi. Le moule doit être parfaitement circulaire ou  carré afin de plaire lors de sa présentation.  L’omelette doit être épaisse de plusieurs centimètres. La texture de la périphérie doit être croustillante.

Publicités

À propos de tilopa2

Je prépare de nouveaux plats à l'aide de bons modèles pour ensuite vous proposer une démarche simple et rapide afin de maîtriser une cuisine aux saveurs exotiques et sans difficulté, réussir des plats à la maison ou à l'étranger, tout en découvrant les plus belles voix du chant traditionnel italien. De plus j'étudie le chinois, le khmer, l'allemand et le thaïlandais.

Publié le septembre 28, 2010, dans Soupes et accompagnements, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :